06 janvier 2017

Nuit de Janvier


D'étoile et de neige, la nuit
Se joue de la brume élégiaque
Et coupe le silence opaque
Du temps, qui tel un oiseau fuit

A la fin tout ici bas nuit
Que cela vienne du zodiaque
Ou bien d'un fatum démoniaque
D'hier, demain ou d'aujourd'hui

Plus rien ne reste et tout s'estompe
Au sein d'un monde évanoui
Qu'aucune effusion ne détrompe

Seul erre le sens inouï
D'une évidence qui dérange
Cette pénombre très étrange...

Aucun commentaire: